5e Rencontres Internationales des Échecs francophones

by ChessBase
11/5/2017 – Les 5e RIDEF ont eu lieu du 28 octobre au 04 novembre 2017 dans le cadre majestueux de Yasmine Hammamet. Nous y étions. Pour celles et ceux qui ne nous auraient pas suivi au quotidien sur facebook, voici notre reportage publié exceptionnellement sur le portail ChessBase en anglais, en attendant que s'inaugure très bientôt le portail de ChessBase en français!

ChessBase 14 Download ChessBase 14 Download

Everyone uses ChessBase, from the World Champion to the amateur next door. Start your personal success story with ChessBase 14 and enjoy your chess even more!


Along with the ChessBase 14 program you can access the Live Database of 8 million games, and receive three months of free ChesssBase Account Premium membership and all of our online apps! Have a look today!

More...

Les 5e RIDEF ont eu lieu du 28 octobre au 04 novembre 2017 dans le cadre majestueux de Yasmine Hammamet. Nous y étions. Pour celles et ceux qui ne nous auraient pas suivi au quotidien sur facebook, voici notre reportage publié exceptionnellement sur le portail ChessBase en anglais, en attendant que s'inaugure très bientôt le portail de ChessBase en français!

Yasmine Hammamet

La manifestation s'est déroulée en Tunisie. Depuis la création en 2007 de l'Association internationale des Échecs Francophones (AIDEF), la Fédération tunisienne, un des neuf membres fondateurs, y a toujours été très active. C'est ainsi qu'un premier Championnat de la Francophonie, précurseur des Rencontres, a été organisé sur ses terres en 2010. À l'occasion de son 60e anniversaire, la Fédération tunisienne tenait tout particulièrement à organiser cette année les 5e RIDEF.

Mohamed Zouaoui, ici avec le GM Dervishi.

Autant dire que sous la houlette de Mohamed Zouaoui, directeur du tournoi, et de Patrick van Hoolandt, président de l'AIDEF et pièce maîtresse de l'organisation, les participants ont reçu un accueil particulièrement soigné.

Patrick van Hoolandt au détour d'une excursion avec les participants et un invité-surprise.

En plus d'être aux petits soins dans un hôtel de luxe aux logements spacieux, avec buffets à volonté matin, midi et soir, les joueurs reçoivent une bouteille d'eau pendant la partie, et le café est gratuit, tout comme l'entrée au parc d'attraction Carthageland. Par ailleurs, chaque joueur a reçu un T-Shirt et un mug en souvenir. Bref, tout est mis en œuvre pour que de plus en plus de joueurs affiliés à l'une des fédérations membres de l'AIDEF profitent de ces Rencontres annuelles.

Les Rencontres se sont déroulées dans cette enceinte.

Mais le principal est ailleurs. En préservant dans son agenda dix jours pour la fête annuelle du jeu d'Échecs de la francophonie et de sa diversité culturelle, on est certain aussi de profiter des multiples excursions matinales qui constituent un intermède bienvenu permettant, en marge de la compétition, de visiter les splendeurs du pays hôte. Ce sont aussi autant de moments privilégiés qui favorisent les contacts et donnent une chance unique de nouer des liens à l'intérieur des frontières éparses de la francophonie.

Les participants en excursion à Carthage.

Cet événement porte le titre de "Rencontres" et non celui de "Championnat". Cela n'est certes pas anodin. Comme l'a rappelé avec emphase Patrick van Hoolandt dans son discours inaugural, durant cette dizaine de jours, l'accent est mis sur la convivialité, qui permet à chaque participant de prendre la mesure de la diversité de la francophonie. Cette manifestation phare de l'AIDEF a à cœur de promouvoir les échanges culturels et l'entraide mutuelle dans un esprit de non-discrimination et de paix universelle, conformément à la devise de la FIDE: gens una sumus

C'est ainsi que même les petits soucis organisationnels, et notamment le bug informatique qui s'est invité juste avant la première ronde, retardant d'autant les appariements, ont été l'occasion inattendue pour les participants de faire plus ample connaissance. Malheureusement, le manque d'anticipation et d'expérience des organisateurs locaux n'ont pas permis la retransmission des parties en direct sur live.chessbase.com car le débit internet n'était pas suffisant.

Si le record de participants établi l'année dernière à Menton n'a pas été dépassé, ces 5e Rencontres n'en sont cependant pas très loin, avec 241 participants inscrits et 21 fédérations représentées.

Cette réussite permet d'envisager que dans le futur les Échecs fassent partie intégrante des Jeux de la Francophonie, dont la prochaine édition aura lieu en 2021, dans le Nouveau-Brunswick (Canada). Signe de cette convergence, cette année, pour la première fois, les RIDEF sont placées sous le haut-patronage de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Au niveau des compétitions, c'est avec regret que les organisateurs ont dû enregistrer la défection au dernier moment des deux stars égyptiennes. Chez les hommes Bassem Amin, 47e mondial avec ses 2699 Elo, aurait fait figure d'épouvantail. Finalement, c'est le GM albanais Erald Dervishi qui sera le n°1 du tournoi avec 2552 Elo, suivi du jeune et ambitieux Français Bilel Bellahcene, encore MI, malgré ses 2507 Elo. 5 autres GMs étaient au rendez-vous, ainsi que 11 autres MIs. Chez les femmes, Khaled Mona n'est pas venu défendre le titre de Championne de la Francophonie qu'elle a remporté successivement lors des trois dernières éditions. Lors des deux dernières Rencontres, elle avait profité de ce que Nino Maisuradze, qui retente sa chance ici en Tunisie, s'était effondrée dans les deux dernières rondes. La GMf française est classée n°2 féminine sur la liste de départ, derrière la GMf luxembourgeoise Elvira Berend, et devant la GMf moldave Marina Sheremetieva.

Championnat de la Francophonie cadence lente

Bilel Bellhacene a vu ses ambitions réfrénées dès la 3e ronde où il dût annuler contre le Libanais Faisal Khairallah (2274 Elo). Une autre nulle à la 4e ronde contre le Tunisien Oussama Douissa (2226 Elo) le mettait le dos au mur. Finalement, il perdait tout espoir de terminer sur le podium en s'inclinant contre Nino Maisuradze à la 7e ronde.

 

La nouveauté 9...Fd6 s'est avérée être un fiasco pour Bellahcene.

Un tournoi à oublier pour le jeune espoir français âgé de 19 ans. De son côté, le n°1 Erald Dervishi a parfaitement maîtrisé son tournoi. Il s'impose en solitaire avec un ½ point d'avance sur deux GMs français, Gilles Mirallès 2e, et Thal Abergel 3e.

Rg. Rg. initial     Name FED ELO Pts.  Dep.1   Dep.2   Dep.3 
1 1
 
GM Dervishi Erald ALB 2552 7,5 56,5 2589 40,0
2 8
 
GM Miralles Gilles FRA 2423 7,0 56,5 2460 38,0
3 4
 
GM Abergel Thal FRA 2462 7,0 56,0 2472 37,5
4 7
 
IM Bellia Fabrizio ITA 2435 7,0 55,0 2483 38,5
5 9
 
GM Legky Nikolay A FRA 2404 7,0 54,0 2497 36,5
6 5
 
IM El Adnani Mokliss MAR 2454 7,0 53,5 2491 37,0
7 29
 
  Barbaria Yacine TUN 2195 7,0 50,5 2347 35,0

Le GM français Gilles Mirallès, à gauche, 2e du général et meilleur Senior >50, ici face au meilleur Tunisien du tournoi, Yacine Barbaria.

 

Dans une partie de la 7e ronde particulièrement spectaculaire et pleine de rebondissements, le MI marocaine El Adnani joue le malheureux 28.Cf3?. Après 29...Fe3, Mirallès obtient une initiative dévastatrice.

Chez les dames, la troisième tentative aura été la bonne pour Nino Maisuradze, qui n'a cette fois-ci pas lâché son os. Elle s'impose au départage avec 6½ devant la jeune et prometteuse MIf canadienne Maili-Jade Ouellet. La n°1 féminine, Elvira Berend, échoue à la 3e place.

Nino Maisuradze, la Championne de la Francophonie en cadence lente, ici dans un bar à thé de la medina de Yasmine Hammamet.

Parties

 

Championnat de la Francophonie cadence rapide

Le tournoi a eu lieu au mi-parcours de celui à cadence lente, octroyant à ceux qui le voulaient une journée de repos. Ce sont néanmoins près de 200 joueurs qui se sont inscrits pour le Championnat de parties rapides. Le n°1 du tournoi était ici encore le GM albanais Erald Dervishi, qui avec un Elo en cadence rapide de 2552 devance de plus de 100 points le n°2, en l'occurrence le GM tunisien, vivant de puis de nombreuses années en France, Slim Belkhodja. Finalement, ce sont trois joueurs qui terminent à égalité avec 8 points sur 9. Dervishi qui avait pris la mesure de Bilel Bellahcene lors de la 5e ronde, se faisait battre lors de la 7e par un autre Français, Thal Abergel, lequel se retrouvait avec 8 sur 8 à l'abord de la dernière ronde. Une nulle avec les Blancs lui suffisait pour remporter la victoire. Mais face à la Sicilienne de Bellahcene, on comprit vite que la partie ne finirait pas remis. C'est finalement Bellahcene qui l'emporte, Abergel étant passé à côté de sa partie. Au départage, c'est l'Albanais Dervishi qui tire les marrons du feu et devient Champion de la Francophonie de partie rapide devant Abergel et Bellahcene.

Rg. Rg. initial   Name FED ELO Pts.  Dep.1   Dep.2   Dep.3  n w we w-we K rtg+/-
1 1 GM Dervishi Erald ALB 2552 8,0 60,5 2528 42,0 9 8 7,40 0,60 10 6,0
2 4 GM Abergel Thal FRA 2419 8,0 58,0 2557 44,0 9 8 6,03 1,97 20 39,4
3 10 IM Bellahcene Bilel FRA 2364 8,0 54,0 2477 40,0 9 8 6,18 1,82 20 36,4

Le GM albanais Erald Dhervishi, à droite, est Champion de la Francophonie en cadence lente et rapide. De plus, il termine 3e du Blitz.

 

Lors de la 5e ronde en cadence lente, Dervishi remporte une importante victoire sur Abergel, notamment en mettant sa cavalerie à contribution: encore en b3 au 23e coup, son cavalier se retrouvera en f1 au 34e.

Chez les dames, c'est la Maili-Jade Ouellet, âgée de 15 ans, qui remporte brillamment la victoire avec 7 points (5e au classement général). Elle est talonnée au départage par la luxembourgeoise Elvira Berend (6e au général). Nino Maisuradze prend la 3e place avec 6 points.

La Canadienne Mail-Jade Ouellet remporte également trois médailles: elle est Championne francophone en rapide, et s'adjuge l'argent en cadence lente et en blitz.

Championnat de la Francophonie de Blitz

Ces Rencontres, se terminaient, avant le flamboyant dîner de gala, par un autre feu d'artifice: le tournoi de blitz à la cadence 3'+2''. À ce rythme, les meilleurs joueurs sur la liste de départ ont démontré toute leur puissance de jeu. On retrouve ainsi en tête avec 7½ sur 9 les n°s 1, 2, 3, 4 et 8 du tournoi. Au départage, le GM français Abergel l'emporte, devant le GM De La Riva d'Andorre. Le GM albanais Dervishi empoche la médaille de bronze.

Le GM français Thal Abergel à droite. Médaille d'or en blitz, d'argent en cadence rapide, et de bronze en cadence lente.

 

Face au MI canadien Hebert (4e ronde en cadence lente), Abergel joue un coup intermédiaire décisif avant l'échange en f5: 26.Fc6!

Chez les dames, la GMf luxembourgeoise Berend prend la 1e place sans coup férir. Elle termine 6e du général, avec 7/9. À un point suivent la Canadienne Ouellet, 2e, et la GMf moldave Sheremetieva, 3e

La GMf luxembourgeoise Elvira Berend, ici opposée à Ouellet, remporte elle aussi trois médailles chez les femmes: or en blitz, argent en rapide et bronze en cadence lente. 

Remise des prix et soirée de gala en présence de Kirsan Ilyumzhinov et Geoffrey Borg

Ces 5e Rencontres de Yasmine Hammamet se sont terminées en apothéose par un dîner de gala sur le thème des Mille et Une Nuits.

Pour l'avenir, on a aussi pu constater durant cet événement à quel point les Échecs deviennent populaires en Tunisie, ce qui laisse présager de futures manifestations de haut-rang dans ce pays. La présence du Président de la FIDE, Kirsan Ilyumzhinov, et du Directeur général de la Fédération Internationale, Geoffrey Borg, lors de la remise des prix, permet d'en attester. C'est aussi un bon signe pour le futur de l'événement majeur de l'AIDEF.

Le podium du tournoi à cadence lente, entouré par, sur la gauche: Patrick van Hoolandt; sur la droite: Kirsan Ilyumzhinov et Tahar Battikh, président de la Féderation tunisienne des Échecs.

À ce propos, le chef de la délégation ivoirienne, le juge Justin Brou, accompagné de ses joueurs, nous a régalés avec un show tout spécialement dédié à l'AIDEF: une chanson écrite et interprétée par le probable futur président de la Fédération de la Côte d'Ivoire, qui envisage d'organiser les Rencontres en 2019, après celles de 2018, dont les candidatures sont ouvertes jusqu'au 31 décembre; l'appel à candidature se trouve ici.

Le juge Justin Brou et son équipe dans leurs œuvres.



Reports about chess - tournaments, championships, portraits, interviews, World Championships, product launches and more.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Discuss

Rules for reader comments

 
 

Not registered yet? Register